Partager l'article

Si tu es freelance ou entrepreneur.e, tu as peut-être déjà songé à communiquer sur LinkedIn. Et si tu as une activité BtoB, tu as totalement raison ! C’est le bon endroit.

Si tu es en BtoC, tu peux tout à fait développer ta marque personnelle avec, ce n’est pas interdit et ce n’est pas incohérent. S’il existait une communication standard pour tout le monde, ça se saurait ! (et au passage, je ne servirais pas à grand chose).

Aujourd’hui, LinkedIn est un incontournable des réseaux sociaux et même si tu as des a priori sur celui-ci, et que tu penses ne pas pouvoir communiquer normalement dessus, tu te trompes. Il ne faut pas avoir peur de LinkedIn, je le dis souvent. D’ailleurs, voilà le type de choses que j’entends régulièrement :

“Je ne sais pas comment m’y prendre, c’est tellement professionnel comme réseau social que j’ai peur de faire une gaffe !”

Don’t panic !

Tu as là une véritable opportunité de faire ton trou et de te démarquer. Pourquoi ? Parce que sur LinkedIn, tout le monde est pareil ! Tout le monde dit la même chose et parlent comme les autres. Bon, c’est un peu cru dit comme ça, mais ce n’est pas si loin de la réalité.

Tu vois probablement souvent passer des messages comme : “Hello le réseau” “Mon cher réseau” et pleins de publications du genre, où il n’y a pas un pied qui dépasse… Si tu veux mon avis : ne fais pas ça.

Avant même de savoir comment développer sa marque personnelle – son personal branding – sur Linkedin, il faut bien comprendre comment ça fonctionne et l’utilité de mettre en place une telle stratégie.

Qu’est-ce que la marque personnelle ?

En fait, c’est assez simple.

Le produit, c’est toi.

L’enjeu est donc de faire de toi une marque. Mais quelles en sont les particularités ?

  • Elle a une identité propre
  • On la reconnaît parmi les autres
  • Elle a une histoire

Aujourd’hui, il est essentiel de se démarquer dans un marché toujours plus concurrentiel. Construire ta marque personnelle est donc indispensable.

En tant que freelance ou entrepreneur.e, tu ne dois surtout pas te fondre dans la masse. Parce qu’il n’y a rien de pire que de se rendre à un évènement réseau, de se présenter et de constater qu’il y en a pleins d’autres qui font la même chose que toi…

Le problème, ce n’est pas le nombre d’indépendants dans le même secteur, mais plutôt de savoir ce qui te différencie des autres. Encore faut-il connaître sa valeur ajoutée et savoir l’exprimer face à d’autres professionnels ?

L’objectif est donc de se faire connaître, pour se faire reconnaître.

Il faut savoir que le personal branding, ce n’est pas juste une histoire de réseaux sociaux ! La manière dont tu vas communiquer sur le web est bien sûr très importante, mais elle n’est qu’un maillon de la chaine.

Il y a 3 axes à travailler selon moi :

Online


Maîtriser ta présence en ligne
est indispensable. Là, je veux bien évidemment parler d’e-réputation. On ne peut pas tout contrôler, mais la moindre des choses est de vérifier régulièrement ce qui traîne sur le web à ton sujet..

Au-delà de ça, internet t’offre la possibilité d’asseoir ton expertise et de te faire connaître par tout un tas de leviers ! (Blog, podcast, réseaux sociaux…).

Ça va de soit, Linkedin est un levier qui a du poids.

Offline

La personne que tu es In Real Life, doit réellement exister. Tu es une véritable personne jusqu’à preuve du contraire et il ne faut surtout pas négliger l’aspect humain (Tant dans ta communication online, qu’offline).

Je m’explique.

Si tu comptes développer ta marque personnelle en restant devant ton ordinateur à créer du contenu et à communiquer seulement virtuellement.. Tu te mets le doigt dans l’œil !

J’imagine que tu n’as pas de temps à perdre ?

Tu dois affirmer ton positionnement dans la vraie vie ! Réseauter, te montrer, te présenter… Et l’inclure dans ta communication.

Ta personnalité

C’est un point particulièrement important. Tu dois absolument bien te connaître et identifier tes valeurs, tes passions, ta vision et tes missions.

Oui, je sais, ça ressemble à du développement personnel comme ça, et pourtant, ça pourrait avoir l’air d’un détail, mais ça n’en est pas un.

La seule personne qui peut vraiment faire la différence, c’est toi-même. Tu dois identifier ta valeur ajoutée, ce qui te différencie des autres. Ton histoire et tes expériences marquantes en font parties.

Quels sont les évènements marquants de ta vie ? Que s’est-il passer pour que tu en arrives là aujourd’hui ?

Maintenant que tu as bien compris comment fonctionne le développement de sa marque personnelle, il est temps de parler de LinkedIn !

Communiquer sur LinkedIn, ce n’est pas communiquer comme sur Facebook, et tu t’en doutes bien. C’est cependant le réseau social parfait pour asseoir ton expertise et attirer des clients.

Comment développer son personal branding sur LinkedIn ?

1 – Avoir un profil LinkedIn optimisé pour son activité

Souvent, le problème principal que je constate lors du premier échange téléphonique, c’est que le profil est mal optimisé (quand il n’est pas abandonné).

Ton profil Linkedin, c’est ta vitrine. D’ailleurs, tu peux totalement débuter ton activité sans avoir de site internet et te servir uniquement de LinkedIn.

Un exemple ? Moi-même. Je n’ai pas eu besoin d’un site internet tout de suite pour commencer à développer mon activité. Pourquoi ? Parce que j’ai un profil Linkedin optimisé pour mon activité. Comment ? Je m’adresse à mon client idéal ! Je lui parle directement.

Tu dois construire ton résumé comme une page de vente et t’adresser directement à ta cible.. Pas aux recruteurs. Tu vois ce que je veux dire ?

N’essaie pas de te vendre à tout prix, de parler de tes expériences passées.. Parle à ta cible directement. Tu es censé la connaître sur le bout des doigts, tu connais donc ses problématiques ? (et je parie que tu peux l’aider !).

2 – Produire des contenus réguliers

Sur Linkedin, tu peux tout faire. Créer des posts, des articles, poster des vidéos.. Tu n’imagines pas le nombre d’informations pertinentes que tu peux partager auprès de ta cible et de ton réseau.

C’est une opportunité pour toi d’asseoir ton expertise et de te faire connaître. Cependant, il faut être régulier si tu veux que Linkedin te donne de la crédibilité et donc, de la visibilité (et vice-versa).

Attention à ne pas publier en mode “freestyle” et à ne pas trop s’éparpiller, ni à publier 10 fois par jour ! Tu dois définir une fréquence et une ligne éditoriale ! Sinon, tu ne sauras pas où tu vas.


3 – Intégrer de l’humain à ta communication

Oui ! Même sur Linkedin il faut intégrer de l’humain. Après, quand je dis humain, je ne dis pas qu’il faut partager des selfies tous les 4 matins. Ça, ça risque de te desservir et ce n’est pas le but. Par contre, tu peux partager ton actualité professionnelle, les rencontres que tu as faites, ce que tu as appris… Et de temps à autre, si, et seulement si c’est pertinent, tu peux partager une photo de toi avec d’autres personnes de ton réseau (par exemple).

Linkedin n’apprécie pas les liens externes et aimerait que les utilisateurs restent un maximum de temps sur la plateforme. Il faut donc savoir que tu peux partager du contenu extérieur à LinkedIn, c’est même recommandé si tu veux générer du trafic vers ton site, mais tu auras moins de visibilité qu’avec un post classique.

Si tu as tourné une vidéo, c’est la même règle que pour les liens externes. Je te conseille de télécharger ta vidéo en natif sur LinkedIn (Et non, de partager le lien qui va vers Youtube par exemple).

Pour finir

N’oublie pas que Linkedin est ta vitrine professionnelle, tu dois donc soigner ton profil, ta communication et ton image.

Si tu arrives à faire tout ça, c’est un bon début ! Le meilleur conseil que je puisse te donner, c’est d’avoir toujours en tête de te démarquer, de te différencier. Parfois, il suffit juste d’être soi-même.

« Votre marque est ce que les gens disent de vous, lorsque vous n’êtes pas dans la pièce… » Jeff Bezos